L’aide d’urgence pour les journalistes

Sur toute la planète, nos confrères sont en danger. Depuis 1992, plus d’un millier de journalistes ont été tués et des milliers d’autres ont été victimes d’agressions, d’intimidations et d’emprisonnements.

De nombreuses organisations fournissent de l’aide aux journalistes en danger. L’assistance peut aller de l’aide médicale et juridique au déménagement temporaire d’un journaliste de hors son pays. Si vous êtes en danger, n’hésitez pas à nous joindre – des organisations sont là pour vous aider.

CPJLe Comité de Protection des Journalistes: Le CPJ, basé à New York, dirige un Programme d’Aide aux Journalistes qui fournit une assistance légale, médicale, et aide les journalistes à déménager lorsqu’ils sont en danger. Ils apportent également leur soutien aux familles des journalistes assassinés ou emprisonnés.

Reporters Sans Frontières: L’organisation basée à Paris fournit une aideRSF financière aux journalistes et aux médias pour les aider à se défendre, ainsi qu’aux familles des journalistes emprisonnés.

 

Reporters Respond Free Press Liberté de la Presse Sans limites: cette ONG néerlandaise a un fonds d’urgence internationale,  Reporters Respond, qui apporte une aide directe aux journalistes et aux médias. L’organisation répond aux requêtes dans les 24 heures.

La Fondation de Médias pour les Femmes dans le Monde: IWMFIWMF fournit une aide médicale, une aide pour les déménagements et une aide juridique pour aider les “femmes journalistes travaillant comme salariés ou de manière indépendante dans la presse écrite, la radio, la télévision ou les médias en ligne de tous les pays. Les candidates travaillant dans des organisations dont l’objectif principal n’est pas le journalisme ne sont pas prises en compte”

La Fondation Kality: L’objectif principal de ce fonds basé en Suède est de kalityfondenfournir une aide financière pour les journalistes et les photographes à travers le monde étant emprisonnés à cause de leur profession. 

lifeline-logo_color-394x230Le Fonds Lifeline: Le Fonds Lifeline fournit une aide financière aux groupes de la société civile -dont les organisations journalistiques- en danger. Soutenu par 17 gouvernements et fondations, Lifeline offre des bourses d’urgence à court-terme pour rembourser des frais médicaux, juridiques, la relocalisation temporaire, la sécurité et le remplacement des équipements des victimes. Au moment de la prise en charge, Lifeline prends en compte le travail préalable de la victime sur les droits de l’homme ou des enjeux démocratiques.

L’initiative pour la Défense Légale des Médias: Basé à Londres,MDLI MLDI offre de l’aide aux journalistes, aux blogueurs et aux médias indépendants recevant des menaces juridiques et fournit également aux organisations des fonds pour une assistance légale dans le cadre des contentieux juridiques pour protéger la liberté de la presse.

Rory PeckRory Peck Trust: Basé à Londres, le Rory Peck Trust fournit un soutien aux journalistes freelances et à leurs familles à travers le monde à travers son Programme d’Aide aux Freelances.

TazDes Fellowships pour le Repos et le Refuge sont également disponible pour les journalistes en dangers dans des pays en guerre ou en crises. Sponsorisé par RSF et la Fondation Taz Panter, le programme finance le votage et la résidence à Berlin pour une durée de 3 mois.

Vous avez d’autres ressources à nous suggérer?  Envoyez nous un email et on les ajoutera à la liste.