Paramètres d'accessibilité

taille du texte

Options de couleurs

monochrome couleurs discrètes sombre

Outils de lecture

isolement règle

Les expertes sont extrêmement sous-représentées dans les médias du monde entier, comme le prouvent un grand nombre d’enquêtes. Essayer de trouver un équilibre entre le nombre d’experts et d’expertes pourrait contribuer à faire évoluer cette situation.

Le 50:50 Project (“Projet 50:50”) de la BBC, inauguré en 2018, implique de  tenir des registres pour déterminer la proportion de femmes qui interviennent à la radio, à la télévision et dans les contenus en ligne de la BBC. Quant au Global Media Monitoring Project (“Projet de surveillance des médias mondiaux”), il s’agit de l’étude à long terme la plus conséquente et la plus longue jamais entreprise sur la question du genre dans les médias du monde entier.

GIJN a rédigé un guide de ressources comprenant des bases de données fiables utilisées par les journalistes pour rechercher des expert.e.s. Voici quelques autres sites où vous pouvez chercher des expertes :

La plateforme Request a Woman Scientist (“Rechercher une scientifique”), sponsorisée par 500 Women Scientists (“500 femmes scientifiques”), aide les journalistes à se connecter à un vaste réseau pluridisciplinaire de femmes de sciences reconnues, qui ont une expertise sur un sujet particulier, pour leur proposer de collaborer à un projet ou de participer à une conférence ou à une table ronde.

Pour en savoir plus sur les expert.e.s, consultez la page du Centre de ressources de GIJN intitulée : Comment trouver des expert.e.s

SheSource, du Women’s Media Center (“Centre des médias des femmes”), est une base de données de plus de 1 100 expertes reconnues sur des sujets divers, partout dans le monde. La recherche peut être effectuée par nom, par mot clé ou par domaine d’expertise. Des biographies et des photos sont fournies, et les expertes peuvent être contactées par le biais d’un formulaire disponible en ligne.

Women Plus (“Femmes Plus”) est une liste de plus de 750 femmes qui se décrivent comme des “expertes en technologie” et qui sont présentées par catégorie.

The Women’s Room (“La Pièce des femmes”) est une base de données mondiale d’expertes, conçue à l’attention des journalistes accrédité.e.s. Les recherches peuvent être effectuées par thème, par mot clé ou par zone géographique. Il y a aussi un forum de discussion sur différents sujets spécifiques.

Foreign Policy Interrupted (FPI), qui a été mis en place pour promouvoir les voix de femmes en matière de politique étrangère, propose une liste d’expertes en politique étrangère, basées partout dans le monde, et classées en fonction de l’actualité du moment. FPI propose aussi des outils et des formations aux expertes.

Quote This Woman+ (“Citez cette femme+”) est une organisation sud-africaine à but non lucratif qui propose une base de données comportant les noms de centaines de femmes+ expert.e.s sur des sujets qui vont de l’agriculture à la xénophobie. Le + représente les autres groupes qui sont marginalisés dans les médias traditionnels, et à qui l’organisation donne la parole (c’est-à-dire des membres de la communauté LGBTQI+, des personnes en situation de handicap et des personnes qui vivent dans le monde rural ou dans la pauvreté). Si vous le contactez, ce groupe vous aidera aussi à trouver une personne experte. Quote this Woman+ propose également une formation aux médias aux femmes+ expertes. Consultez le site web pour voir les conditions d’accès à la base de données et inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir la liste des expertes, actualisée toutes les quinzaines.

Voces expertas (“Voix expertes”) est un annuaire en ligne (en espagnol) d’expertes basées en Amérique latine, annuaire que les journalistes peuvent consulter.

Cet autre annuaire ouvert propose une liste de 257 expertes sur le Japon et la Corée tandis qu’un troisième recense les noms de 495 expertes sur Hong Kong, Macau, la Chine continentale et Taïwan.

Women Make the News – Thailand (“Les Femmes font l’info – Thaïlande”) est une base de données d’expertes thaïlandaises, conçue à l’attention des journalistes. Les recherches peuvent être effectuées en fonction du domaine, de l’expertise, du thème, du lieu ou des mots clés.

The Brookings Institution (“L’Institution Brookings”), un groupe de réflexion sur les politiques, basé à Washington, DC, a rédigé une Women + Sourcelist qui comprend plus de 600 personnes expertes basées aux USA, qui sont spécialisées dans les politiques en matière de technologie et qui s’identifient comme femmes ou membres de genres sous-représentés. Cette ressource permet aux journalistes d’effectuer des recherches parmi des personnes expertes en fonction de leur milieu ou de leur spécialité.

Women Also Know Stuff (“Les Femmes aussi savent des choses”) est spécialisé dans l’expertise en sciences politiques et propose une liste de 50 autres sites recensant des expertes sur un grand nombre de sujets, partout dans le monde.

Women for Media (“Femmes pour les médias”) est une base de données de plus de 200 expertes de haut niveau et femmes leaders en Australie. Les recherches peuvent être effectuées par nom ou par mot clé.

ExpertWomen (“Expertes”) est une base de données d’expertes basées au Canada. Les recherches peuvent être faites par mot clé et à l’aide d’un lien pour communiquer efficacement.

Ce travail est sous licence (Creative Commons) Licence Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International

Republier gratuitement nos articles, en ligne ou en version imprimée, sous une licence Creative Commons.

Republier cet article

Ce travail est sous licence (Creative Commons) Licence Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International


Material from GIJN’s website is generally available for republication under a Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International license. Images usually are published under a different license, so we advise you to use alternatives or contact us regarding permission. Here are our full terms for republication. You must credit the author, link to the original story, and name GIJN as the first publisher. For any queries or to send us a courtesy republication note, write to hello@gijn.org.

Lire la suite

Actualités et analyses Liberté de la Presse Profils des membres

Comment un groupe de journalistes basés à Paris sauvent des enquêtes de l’oubli

À l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, ce 3 mai 2024, GIJN dresse le profil d’un de ses membres : Forbidden Stories. Fondé en 2017, le projet à but non lucratif vise à reprendre des enquêtes mises au placard en raison de menaces ou de violences afin d’envoyer le message : « Tuer le journaliste ne tue pas l’histoire ».

Vidéo Actualités et analyses Enseignement et Formation

Webinaire GIJN : Enquêter sur le conflit Israël-Hamas (replay)

GIJN a organisé mardi 30 avril 2024 un webinaire au cours duquel trois journalistes d’investigation chevronnés ont partagé des conseils et des outils sur la manière d’enquêter sur un conflit tel que celui entre Israël et le Hamas et sur un terrain quasi impossible tel que Gaza.