Paramètres d'accessibilité

taille du texte

Options de couleurs

monochrome couleurs discrètes sombre

Outils de lecture

isolement règle

Articles

Webinaire : enquêter sur les violences sexuelles

Lire cet article en

Depuis 2017, le mouvement #MeToo, qui a fait suite à l’affaire Weinstein a libéré et amplifié la parole des victimes de violences sexuelles. Les enquêtes journalistiques se sont multipliées autour du monde et ont révélé comme jamais auparavant l’ampleur du harcèlement et des agressions sexuelles autour du monde et l’impunité dont bénéficient les agresseurs. Enquêter sur les violences sexuelles est une tache difficile et exige non seulement d’appliquer rigoureusement les méthodes du journalisme d’investigation mais implique en même temps une forme de responsabilité vis à vis des victimes, qui ont subi des traumatismes parfois très lourds.

Lors de notre webinaire Enquêter sur les violences sexuelles, nous nous concentrerons sur les cas de violences sexuelles ayant lieu en temps de paix, et non dans le cadre de guerres ou de conflits armés et nous n’aborderons pas non plus la question des violences conjugales. Nous nous focaliserons sur la manière d’enquêter sur les comportements répétés des auteurs de violences et de harcèlement sexuels, les failles des institutions pour prévenir et empêcher ces comportements ou encore la complicité des témoins.

Les statistiques sont tragiquement similaires autour du monde : les abus sont majoritairement commis par des hommes sur des femmes, ils ne sont que rarement signalés aux autorités et les taux de condamnations sont extrêmement faibles. Les études faites sur ce sujet indiquent également la très faible incidence de fausses déclarations en dépit de la médiatisation de certaines affaires. Enfin, les violences sexuelles restent un sujet très sensible autour du monde, et l’omerta règne encore dans de nombreux pays. Les enquêtes journalistiques se multiplient, mais elles restent marginales en comparaison au nombre estimé de victimes sur la planète.

Lors de ce webinaire gratuit, trois journalistes basées en France, en Chine et en Inde ayant enquêté sur les violences sexuelles partageront avec nous leurs méthodologies, leurs conseils pour collecter des preuves et accompagner les victimes et leurs familles pendant et après l’enquête journalistique.

  • Lenaïg Bredoux (@LenaBred) est responsable éditoriale aux questions de genre à Mediapart, où elle couvre les questions de genre et enquête sur les violences sexuelles depuis 10 ans. Précédemment, elle a été journaliste économique à l’AFP et a couvert l’actualité sociale au journal L’Humanité. Elle est la co-autrice du livre Tunisian Connection, une enquête sur les liens entre la France et la Tunisie pendant l’ère Ben Ali.
  • Sophia Huang est journaliste freelance et est connue pour avoir enquêté sur des affaires de violences sexuelles en Chine et couvert les manifestations à Hong Kong en 2019. Elle est l’une des journalistes ayant initié le mouvement #MeToo en Chine après avoir révélé des affaires de violences sexuelles au sein des universités chinoises les plus prestigieuses. Elle a été arrêtée fin 2019 et a passé trois mois en prison après la publication de ses enquêtes.
  • Ashwaq Masoodi (@ashwaqM) est journaliste freelance et a récemment terminé une bourse Nieman à l’Université Harvard. Auparavant, elle était rédactrice pour le journal Mint, l’un des principaux quotidiens économiques en Inde, pour lequel elle a réalisé des reportages sur la vie des communautés marginalisées. Elle écrit sur le genre, les castes, les droits de l’homme et les inégalités sociales. Elle a remporté le prix de la Society of Publishers in Asia (SOPA) pour l’excellence de sa couverture sur les questions féminines en 2015.

Ce webinaire sera modéré par Susanne Reber (@s_reber), productrice exécutive de podcasts au sein du groupe américain Scripps et productrice exécutive et créatrice de « Verified », une série de podcasts sur un agresseur sexuel en série en Italie. Elle est cofondatrice et rédactrice en chef de l’émission d’enquête radiophonique Reveal. Elle a également été rédactrice en chef adjointe de l’équipe d’enquête de NPR et productrice exécutive de l’équipe d’enquête de la CBC.

Inscrivez vous à notre webinaire ici !

NOTE: Ce webinaire sera en anglais avec une traduction simultanée en français.

Date : Jeudi 12 novembre 2020

Horaire :

14h00 UTC : Dakar, Ouagadougou, Abidjan

15h00 : Tunis, Alger, Rabat, Paris, Bruxelles, Genève

9h00 : Montréal

Ce travail est sous licence (Creative Commons) Licence Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International

Republier gratuitement nos articles, en ligne ou en version imprimée, sous une licence Creative Commons.

Republier cet article

Ce travail est sous licence (Creative Commons) Licence Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International


Material from GIJN’s website is generally available for republication under a Creative Commons Attribution-NonCommercial 4.0 International license. Images usually are published under a different license, so we advise you to use alternatives or contact us regarding permission. Here are our full terms for republication. You must credit the author, link to the original story, and name GIJN as the first publisher. For any queries or to send us a courtesy republication note, write to hello@gijn.org.

Lire la suite

Invetigative Agenda for Climate Change Journalism

Actualités et analyses Climat

Comment améliorer le journalisme d’investigation climatique

La détérioration du climat pourrait être ralentie, pourtant elle s’accélère. Qui est responsable ? Lors de #GIJC23, GIJN a réuni des dizaines de journalistes et de spécialistes du changement climatique venus de 35 pays. Cet article est un résumé de cette rencontre en attendant le webinaire du 6 février 2024 (gratuit mais sur inscription) intitulé « Comment améliorer le journalisme d’investigation climatique ».

Actualités et analyses Liberté de la Presse Profils des membres

Comment un groupe de journalistes basés à Paris sauvent des enquêtes de l’oubli

À l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, ce 3 mai 2024, GIJN dresse le profil d’un de ses membres : Forbidden Stories. Fondé en 2017, le projet à but non lucratif vise à reprendre des enquêtes mises au placard en raison de menaces ou de violences afin d’envoyer le message : « Tuer le journaliste ne tue pas l’histoire ».

data journalism missing piece mistake

Actualités et analyses Climat Data journalisme

Leçons apprises : 10 erreurs courantes dans le data-journalisme

Riches retours d’expériences. GIJN a demandé à des data-journalistes à travers le monde quelles étaient les lacunes en matière de data-journalisme qu’ils constataient et quels étaient les sujets peu couverts que les salles de presse pouvaient aborder.