Comment enquêter sur les industries extractives

Print More

English

Photo : Pixabay

Les industries d’extraction des ressources naturelles génèrent des milliards de dollars de recettes chaque année. De l’impact environnemental ou social à la corruption, il y a de nombreuses raisons d’enquêter sur ce secteur. Lors de la 11ème Conférence mondiale sur le journalisme d’investigation, plusieurs journalistes ont partagé des astuces et des ressources afin d’enquêter au mieux sur cette industrie : Asmara Klein, responsable du développement des capacités au sein de l’Institut de gouvernance des ressources naturelles (NRGI) et sa collègue Toyin Akinniyi, responsable Afrique au même institut ; Maurício Angelo de l’Observatoire des Mines, au Brésil ; Milagros Salazar Herrera, directeur du journal à but non lucratif Convoca, au Pérou ; et le journaliste d’investigation Kwetey Nartey de Joy News, au Ghana.

Les Ressources

ResourceContracts : Cette base de données en ligne de contrats pétroliers, gaziers et miniers permet d’effectuer des recherches de contrats par pays, par intitulé ou par catégorie. Téléchargez les contrats au format PDF ou Word et mettez un lien vers ceux-ci dans vos papiers.

ResourceData : cette base de données de  l’Institut de gouvernance des ressources naturelles, une organisation à but non lucratif, contient une multitude de données que vous pouvez analyser, notamment les recettes, les dépenses publiques et la fiscalité.

Indice de gouvernance des ressources : cet indice du NRGI mesure le niveau de gouvernance dans les secteurs du pétrole, du gaz et des minéraux dans 81 pays, y compris en matière de transparence.

Base de données nationale sur les sociétés pétrolières : cette base de données du NRGI rassemble des informations sur la production, les recettes et les performances de 71 sociétés pétrolières étatiques. Ces données peuvent servir à des analyses comparatives.

PDF Table Extractor : cet outil vous permet d’extraire les données d’un document PDF quasi-instantanément.

ResourceProjects : ce projet recueille des profils détaillés et des informations sur les dépenses et les recettes de sociétés extractives. Comparez les rapports des entreprises avec les données du gouvernement, parcourez les virements reçus par les agences gouvernementales, et abonnez-vous aux alertes par pays, par sujet ou par entreprise.

Trafic maritime : cette base de données d’enregistrement des navires vous permet de suivre les déplacements de navires en temps réel et d’analyser les ports. Découvrez qui possède quoi, et identifiez les tendances.

Conseils méthodologiques

Suivez l’argent : recherchez qui finance le projet qui vous intéresse. « Reliez les points », a ainsi conseillé Mauricio Angelo de l’Observatoire des Mines, au Brésil.

Remontez le fil : derrière de nombreux projets extractifs se cachent de gros intérêts financiers. Ont-ils des liens avec la politique ? Quel impact ont-ils sur les communautés avoisinantes ? Les sources humaines, même anonymes, peuvent fournir des informations précieuses.

Adoptez une attitude transfrontalière : si votre enquête se concentre sur une petite zone géographique, réfléchissez au contexte à plus grande échelle. Inversement, les enquêtes internationales, comme celle des Panama Papers, ont plus de sens lorsque vous leur trouvez des angles locaux.

Apprenez à connaître le système : comprenez les dynamiques commerciales du secteur que vous souhaitez investiguer afin de mieux repérer les tendances suspectes et ses acteurs. Cette approche a permis à Milagros Salazar Herrera, la directrice de Convoca, de découvrir une fraude dans le secteur de la pêche.

Adoptez une approche multidisciplinaire : abordez l’industrie extractive à travers le prisme d’un autre sujet. Par exemple, vous pouvez examiner l’impact d’une mine sur la santé de la communauté locale.

Obtenez des informations : trouvez des archives publiques pertinentes et des données sur les mines, puis recherchez les anomalies. Parlez à des experts pour vous rendre compte des problèmes et des lacunes.

Humanisez votre sujet :  allez sur le terrain et rendez visite aux communautés locales afin de mieux appréhender l’impact environnemental et social sur la population.

Identifiez le réseau : Quelles sociétés sont impliquées ? Quel est leur objectif ? Quelles sociétés sont liées ? Certaines d’entre elles sont-elles fictives ? Qui en sont les actionnaires ? Qui en sont les véritables bénéficiaires ? Quelles banques financent le projet ?

Utilisez les données d’import-export : UN Comtrade, la base de données sur le commerce la plus complète, permet d’accéder gratuitement aux statistiques officielles. Aleph, de l’OCCRP, ou les base de données payantes peuvent fournir des registres de commerce supplémentaires. Utilisez les informations commerciales pour identifier les lacunes dans les récits officiels et dénicher des pistes d’enquête.

Imagerie satellite : Les satellites peuvent aider à identifier les activités minières illégales, les altérations de paysages, les dommages environnementaux, les activités portuaires ou même le nombre de camions quittant une mine.

Les Dossiers judiciaires : Les documents judiciaires sont souvent accessibles au public et contiennent une foule d’informations sur les projets et les entreprises.


Cet article a été traduit par Olivier Holmey.

Leonie Kijewski est une journaliste indépendante basée au Cambodge. Son travail a été publié notamment dans The Guardian, Al Jazeera, Voice of America. Elle parle allemand, anglais, français et néerlandais. Auparavant, elle a travaillé au sein du Phnom Penh Post, au Cambodge, en tant que reporter et rédactrice-en-chef. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *