Boîte à outils: la traque de personnes et d’entreprises

Print More

Anglais

 

Si vous enquêtez en utilisant des outils numériques, vous vous êtes rapidement rendu compte qu’il n’y en avait pas un seul qui résolvait tous vos problèmes. En revanche, vous avez probablement trouvé une réponse à vos questions petit à petit, en élaborant un obscur puzzle d’outils complémentaires.

La bonne nouvelle, c’est que grâce à internet et aux réseaux sociaux, il y a des dizaines d’outils qui peuvent être utilisés pour trouver les pièces manquant à votre puzzle.

Dans cette optique, la boîte à outils pour enquêter de ce mois-ci se focalise sur les plateformes pouvant être utilisées pour traquer des personnes ou des entreprises.

Trouver des sources

Le premier outil présenté ce mois ci est peoplefindThor. PeoplefindThor se décrit lui même comme un « outil journalistique pour trouver des personnes sur Facebook ». Il le fait, et il le fait bien. 

L’outil a une interface simple, ce qui permet de trouver des personnes sur Facebook facilement, en utilisant une série de filtres qui affinent progressivement vos recherches. 

Ces filtres peuvent être utilisés de différentes manières. Vous pouvez, par exemple, trouvez des personnes qui sont amis, ou ont travaillé avec la personne que vous recherchez. Ou vous pouvez chercher toutes les personnes qui ont travaillé pour une entreprise en particulier, dans une ville spécifique, ce qui peut grandement simplifier le processus pour trouver des sources dans le cadre de votre enquête.

Bien appréhender les filtres sur peoplefindThor peut prendre un peu de temps mais une fois que vous les comprendrez, c’est un outil utile à ajouter à votre arsenal.

Trouver des connexions

L’une des astuces pour effectuer une recherche en ligne efficace est de trouver un élément d’information sur une personne et de s’en servir pour trouver un autre élément, et ainsi de suite jusqu’à ce que vous en ayez élaboré un portrait étoffé. L’un des meilleurs outils pour commencer à rechercher des informations sur quelqu’un est le bien nommé PiPl.

Avec plus de 3 millions d’archives dans sa base de données, PiPl est littéralement une machine à enquêter sur les gens.

PiPl est plutôt simple à utiliser: écrivez le nom d’une personne, sélectionnez un lieu si vous pensez que ça peut aider et lancez votre recherche. Si vous recherchez des noms courants, il est possible que vous tombiez sur des centaines ou des milliers de résultats. Dans ce cas là, il faudra que vous fassiez un peu plus de travail pour filtrer la liste.

Dans la majorité des cas, cependant, vous aurez une quantité faible de résultats. Quand vous cliquerez dessus, vous aurez accès à une série d’informations intéressantes sur la personne recherchée, comme le nom de certaines de ses connaissances, de la personne avec qui elle est en couple ou le nom de ses comptes sur les réseaux sociaux – certains qu’elle a même dû oublier- ses différents noms d’utilisateurs en ligne et bien plus.

Trouver des réseaux

Il y a de nombreux termes techniques assez rébarbatifs sur le site web de HLR-Lookups mais cela vaut le coup de dépasser votre première impression et de rester persévérant. Vous aurez ainsi accès à quelques informations croustillantes pour vos enquêtes.  HLR repose sur le « Registre de la localisation à domicile », un registre créé par les opérateurs de réseaux pour garder la trace de tous les identifiant uniques utilisés par les opérateurs de réseau mobile pour identifier un téléphone mobile dans leurs réseaux. Ces identifiants signalent aux opérateurs sur quel réseau chaque appareil se connecte et où ils devraient orienter les messages et les appels pour qu’ils arrivent à destinataire. 

En utilisant les même données, HLR-Lookups permet de trouver facilement des informations sur le réseau utilisé par n’importe quel numéro de téléphone. Dans le cadre d’une enquête journalistique, cela peut aider, par exemple, à voir si un usager en particulier apparaît soudainement sur un nouveau réseau, qui ne serait pas son réseau habituel, se trouvant probablement dans un pays étranger. HLR-Lookups vous enverra une alerte si un usager est en “roaming” et vous dira à quel réseau il est connecté. Il y a de nombreuses autres informations disponibles quand on se plonge dans la plateforme mais tout dépend d’à quel point vous souhaitez allez loin dans vos recherches sur une personne. 

HLR-Lookups peut effectuer des recherches individuelles mais aussi une sur une liste de numéros. Cela peut être utile pour garder un oeil sur un groupe de numéros de téléphones.

La version gratuite de HLR-Lookups vous donne accès à un nombre conséquent de recherches gratuites. Ensuite, vous devez payer pour continuer à utiliser ce service.

Trouver des connections professionnelles

Si vous souhaitez avoir des informations sur les activités économiques d’une personne ou ses connections professionnelles, il y a des registres disponibles dans de nombreux pays – ou secteurs – , mais faire des recherches dans plusieurs registres à la fois peut s’avérer extrêmement compliqué.

entreprises et les employés de ces entreprises à travers le monde, permettant d’effectuer toutes les recherches à la fois. OpenCorporates a aspiré les données des différents registres existant sur les entreprises et leurs employés et les regroupe toutes dans une seule base de données. A l’heure où cet article est rédigé, la base de données d’OC a recensé plus de 160 millions d’entreprises à travers le monde.  Et comme l’interface permet d’effectuer des recherches à travers des zones géographiques spécifiques, il est beaucoup plus simple de découvrir des connexions qui pourraient s’étendre sur plusieurs pays.

La gigantesque base de données OpenCorporates peut être utilisée pour rechercher soit des entreprises, soit des employés, et les résultats peuvent être filtrés à travers de très nombreux critères, allant du pays au type d’entreprise, du statut juridique ou du type de données que OC a sur cette entreprise.

Demandez de l’aide

Très souvent, quand on effectue une enquête sur une personne ou une entité, on tombe sur un mur de briques. On ne trouve plus d’idées ou d’orientation et on se retrouve complètement bloqué. C’est là que le Bureau d’Enquête d’OCCRP  peut vous aider.

Le Bureau d’Enquête est un service gratuit accessible partout dans le monde aux journalistes en quête d’information.  Il offre l’accès à un grand nombre de ressources sur des sujets divers, des experts régionaux, le tout dans de nombreuses langues différentes.

Le Bureau permet également de rechercher facilement à travers différentes bases de données d’informations qu’OCCRP a collecté. C’est le cas par exemple la Base de données Aleph , qui permet de rechercher à travers une quantité gigantesque d’informations publiques ou filtrées. Au moment de la publication de cet article, la base de données contenait 178 million d’archives.

Aspirez les réseaux sociaux

Avec la prolifération des réseaux sociaux, la quantité d’informations postées par les internautes croît de manière exponentielle, allant de photos, vidéos, aux informations personnelles ou professionnelles.

Twitter est une source d’information particulièrement riche pour toute personne cherchant à traquer des groupes d’internautes pensant de manières similaires ou une personne en particulier qui pourrait vous aider en leur donnant accès à de nouvelles sources d’informations. 

Mais aspirer toute l’information dont vous pourriez avoir besoin sur Twitter peut être chronophage si vous n’êtes pas prêt à coder un peu pour extraire les données que vous recherchez. 

Twlets est une extension Chrome qui fait tout le travail pour vous.  Pour l’utiliser, vous pouvez vous enregistrer gratuitement. Une fois que vous êtes connecté, vous pouvez vous rendre sur le profil de n’importe quel compte Twitter. Vous pouvez aspirer toute sa liste de tweets, ou la liste de ses abonnés ou des comptes auquel il est abonné.  Une fois que vous avez choisi l’information que vous voulez, vous pouvez cliquer sur l’extension Twlets dans la barre de recherche et elle téléchargera les tweets, les vidéos, les images ou les comptes les plus récents directement sur votre ordinateur.

Par défaut, Twlets téléchargera 10 tweets, images, abonnés… Mais vous pouvez modifier ce réglage en effectuant un clic droit sur l’icône Twlets dans la barre de recherche et changer ainsi les paramètres. Avec un compte gratuit, vous pouvez télécharger entre 3.500 et 50.000 résultats.

Les résultats sont ensuite accessible sur un tableur excel et donnent accès à de nombreuses informations sur les différents comptes abonnés et donne également un bilan sur les réactions provoquées par les tweets (positives, neutres, négatives) qui peuvent être utilisées dans le cadre d’une analyse ou d’une visualisation de données.

Si vous connaissez des outils ou avez des conseils à partager, vous pouvez envoyer un mail à alastair.otter@gijn.org.


Alastair Otter est responsable des Technologies de l’Information pour GIJN. Il dirige aussi Media Hack Collective, une initiative de data journalisme basée à Johannesbourg, où il développe des visualisations de données interactives et gère plusieurs sites de médias.  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *