Comment développer l’enquête à l’échelle locale

English

Le déclin de la presse locale s’est considérablement accéléré ces dernières années dans de nombreux pays occidentaux. Au Royaume Uni, 228 journaux locaux ont fermé depuis 2005, dont 40 rien qu’en 2017, selon Press Gazette. Aux Etats-Unis, selon une étude publiée récemment par l’Université de Caroline du Nord, c’est 1800 journaux locaux qui ont fermé en moins de 20 ans, des dizaines de comtés n’ayant plus aucun journal du tout. Cette profonde précarité économique, couplée à l’absence générale de médias concurrents localement rend souvent le travail journalistique d’enquête, traditionnellement coûteux, relayé au second plan dans les rédactions locales. Pourtant, à l’heure où le lien entre les citoyens et les élites est cassé, le journalisme local a un rôle essentiel à jouer et est même un acteur démocratique fondamental.

Boîte à outils: la traque de personnes et d’entreprises

Anglais
 
Si vous enquêtez en utilisant des outils numériques, vous vous êtes rapidement rendu compte qu’il n’y en avait pas un seul qui résolvait tous vos problèmes. En revanche, vous avez probablement trouvé une réponse à vos questions petit à petit, en élaborant un obscur puzzle d’outils complémentaires. La bonne nouvelle, c’est que grâce à internet et aux réseaux sociaux, il y a des dizaines d’outils qui peuvent être utilisés pour trouver les pièces manquant à votre puzzle. Dans cette optique, la boîte à outils pour enquêter de ce mois-ci se focalise sur les plateformes pouvant être utilisées pour traquer des personnes ou des entreprises. Trouver des sources
Le premier outil présenté ce mois ci est peoplefindThor.

Harcèlement en ligne des journalistes: les 25 recommandations de RSF

Dans un rapport intitulé “Harcèlement en ligne des journalistes: quand les trolls lancent l’assaut”, Reporters Sans Frontières  (RSF) a récemment mis en lumière la nouvelle menace pesant sur les journalistes: les pressions et les insultes sur les réseaux sociaux, destinées à les intimider et les forcer au silence. Une menace que l’organisation a documenté via ses douze bureaux et son réseau international de journalistes correspondants. RSF a élaboré 25 recommandations (ci-dessous) pour que les gouvernements, les organisations internationales, les plateformes en ligne, les médias et les annonceurs puissent répondre à ces violentes campagnes de dénigrement en ligne. 

Comment faire du fact-checking dans un pays sans liberté de la presse

Fonder une organisation effectuant du fact-checking dans un pays avec une liberté de la presse limitée est difficile, mais pas impossible. Certaines organisations, comme Rouhani Meter, qui surveille la tenue des promesses électorales du président iranien, opèrent depuis l’extérieur du pays. D’autres doivent faire preuve de créativité pour réussir à diffuser leur travail. Daniel Funke raconte comment les fact-checkeurs vivant sous des régime autoritaires ont réussi à trouver des méthodes alternatives pour pouvoir travailler.

GIJN lance un nouveau fil en français

Nous sommes heureux de vous annoncer le lancement de GIJN en français. Nous y partagerons les meilleurs conseils méthodologiques, ressources, enquêtes, outils, bourses et bases de données à destination des journalistes d’investigation francophones.